Et si la propriété immobilière créait du chômage?

La campagne déchiffrée: Et si la propriété immobilière créait du chômage?

Un article intéressant sur le lien propriété immobilière et chômage. Etre propriétaire de son logement est risqué et peut même être un piège si on se retrouve au chômage. Les raisons en sont le coût de transaction élevé et le manque d’acheteur si toute la région est sinistrée. De plus la propriété est un frein a la mobilité professionnelle qui permet de rencontrer de nouvelles personnes, d’apprendre et d’évoluer vers un nouveau métier (n’est ce pas la meilleure assurance revenu 🙂 ).

Bref, il est peut être plus sage de louer sa résidence principale, sachant qu’il y a de fortes chances que sur une vie professionnelle (plus de 40 ans maintenant) on ait a déménager. Mais, on entent partout que l’immobilier est un placement sur, nécessaire, etc.  ? Ce n’est pas incompatible. Il faut mettre des économies de cote (et on economise en etant locataire: taxe fonciere, charges de maintenance de l’immeuble). Pour les investir, les professionnels disent de diversifier ses placements. C’est le bon sens: on ne met pas ses oeufs dans le même panier. Pour cela plusieurs options si vous voulez quand meme de l’immobilier:

1) Acheter un logement pour le louer. Foin defiscalisation et autres robien. C’est un placement, vous voulez gagner de l’argent ou du moins ne pas en perdre, pas le donner a un promoteur. Cela demande du boulot (trouver l’apart, les locataires, suivre la copropriété, s’impliquer pour les travaux). Actuellement la rentabilité est loin d’être excellente (3% par an c’est déjà bien) mais c’est une diversification. A priori, sur le très long terme (comme vous n’en avez pas besoin pour habiter, vous pouvez le garder même si vous déménagez), l’immobilier protège bien de l’inflation. En bonus, vous pouvez utiliser l’effet levier de la dette (attention cela marche dans les deux sens: si votre rentabilité est plus faible que le coût de la dette = le taux d’intérêt, cela vous coûte plus cher), et les intérêts d’emprunt sont déductibles de vos revenus imposables (pas de votre impôt).

2) acheter des fonds commun de placement dans l’immobilier. il y a une décote mais cela marche relativement bien. On peut choisir son niveau d’exposition a l’immobilier puisque les montants des parts sont sans commune mesure avec le prix d’un appart ou d’un studio sans le boulot. bien sur il y a des frais supplémentaires. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s