Entreprenez qu’y disait

On entend souvent le refrain « entreprenez », cependant l’aspiration des français pour leurs enfants et des jeunes français est de devenir fonctionnaire pour 70% d’entre eux *. Ironie…

En fait c’est juste l’application de la loi de l’intelligence collective développé par Condorcet dès 1875 !** L’information sur les conditions de travail, les salaires, la sécurité de l’emploi sont largement disséminées dans la population française. Le théorème de Condorcet s’applique donc parfaitement. L’intelligence de la foule contrecarre les incantations de nos dirigeants tout simplement parce que l’espérance de gain (ici la valeur actualise des salaires ou bénéfices futurs) d’un fonctionnaire est supérieure a celle d’un employé du privé ou d’un entrepreneur.

Si nos dirigeants pensent vraiment que la France a besoin d’entrepreneurs, ils faut qu’ils agissent pour modifier l’espérance de gain : soit en diminuant l’attractivité du métier de fonctionnaire pour la rapprocher de celle de l’employé du privé, soit en augmentant celle de l’entrepreneur par exemple en aidant a pérenniser les entreprises (50% ne passent pas 3 ans), en simplifiant les formalités (pour que les créateurs passent du temps sur leurs produits et clients et pas en administratif) et sûrement un peu des deux.

—————————————-

* Selon un sondage réalisé en mars 2005 par l’Ifop, à l’occasion du Salon de l’emploi public, 70% des jeunes âgés de 15 à 30 ans souhaitent intégrer l’une des trois fonctions publiques (Etat, collectivités territoriales et hôpitaux), qui regroupent déjà 5 millions de personnes, soit 1 salarié sur 5.

** Et reprise et illustrée par Surowiecki (the wisdom of crowds); expliqué par Sustein (when crowds aren’t wise) ; je ne sais pas comment on traduit le « jury theorem », je n’ai pas vu de reference a ce point en francais.

Publicités

3 réponses à “Entreprenez qu’y disait

  1. Oui, pas facile. J’ai vécu dans pas mal de petites sociétés qui ne dépassent pas les 3 ans…

    Quand au fonctionnariat, je pense que ce qui attire beaucoup les jeunes, c’est avant tout les 20 semaines de vacances par ans pour les profs.

    C’est ensuite une sur-sécurité de l’emploi; et c’est la ou je trouve qu’il y a un problème (pas qu’en France, en Suisse aussi) : Les gens qui accèdent à des postes de fonctionnaires, une fois la période d’essai passé, ne peuvent quasiment pas être licencié, peu importe leur compétences…

  2. J’ai travaillé dans le privé durant 10 ans avant de créer ma boite, de cette expérience, je retiendrais deux points. Le premier concerne les heures de boulot, en moyenne 45 heures/semaine, le second, le salaire en correspondance avec la charge de travail. Sur ces deux points, il ne peut y avoir aucune comparaison avec un fonctionnaire.

    De ma courte expérience d’entrepreneur (ça fait un an que l’idée est devenue un projet et 6 mois que la société est effectivement créée). Je dirais que la charge de travail est encore plus importante que celle du privé (de l’ordre de 60H/semaine) et le salaire incomparable avec celui du privé. Je dirais même à des années lumières de celui du privé : 0€ par mois depuis plus de 6 mois, on peut pas faire moins.

    Je rejoins assez Jpou sur le fait que le choix de devenir fonctionnaire est plus lié à la qualité de vie qu’au pouvoir d’achat, tout au moins pour les cadres (la catégorie à laquelle j’appartiens).

  3. Je suis bien d’accord.

    Quand je parle d’esperance de gain, je ne parle pas de salaire mais de revenus globaux sur la duree de la vie active, donc sur environ 40 ans.

    L’esperance de gain des fonctionnaires est plus importante que celle des salaries du prive (pour les cadres aussi) a cause
    1) de la securite de l’emploi, pointee par Jpou
    2) de la charge de travail et du temps libre qui laisse beaucoup de temps pour creer de la valeur (achat immobilier, immobilier locatif, bricolage) ou du developement personnel. (toujours pointe par Jpou).

    Il est raisonnable de penser qu’en tant que salarie du prive, 20% de la vie active sera passe en recherche d’emploi (indemnisee ou non), ceci n’arrive pas aux fonctionnaires francais. D’autre part, les salaires des fonctionnaires ne sont pas forcemment sous evaluee. Une amie s’est reconvertie de cadre a prof aggregee: le salaire net est le meme. Le temps de travail aussi pour les premieres annees (temps de mise au point des cours) mais decroit ensuite.

    Pour les entrepreneurs le calcul est le meme, simplement les revenus actuels sont tres faibles, les revenus futurs sont eleves avec une probabilite faible. J’imagine 4largo ne se serait pas lance si l’esperance de reussite et les salaire + benefices dans le bussiness plan n’avaientt ete a la hauteur, me trompe je ?

    La situation des professions a revenus « garantis » par l’etat (comme par exemple les pharmaciens, kine, medecins) est assez similaire a celle des fonctionnaires par la securite. Le meilleur moyen de s’en rendre compte est de voir comment les banques traitent bien ces clients pour des emprunts long terme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s