Des jeunes et des banlieues

On parle beaucoup de la crise des banlieues, des émeutes de 2005, et des problèmes d’intégration et de reconnaissance des jeunes des banlieues (issus de l’immigration – comme c’est souvent noté).

Il me semble que ce n’est pas les jeunes issus de l’immigration que la France a du mal à intégrer, c’est les jeunes (tout court).

Il se trouve que les jeunes des banlieues ne bénéficient pas comme beaucoup d’autres de la redistribution intergénérationnelle. En effet les parents des jeunes des banlieues (immigrés ou non) n’ont pas profité de la période de croissance précédente* et n’ont donc pas les moyens d’aider leurs enfants (immobilier, coup de pouce financier, contacts pour trouver du boulot). Cette redistribution des parents vers les enfants aplanit les difficultés matérielles et empêche de se révolter. Donc justement les jeunes des banlieues se révoltent quand les jeunes de la « classe moyenne » descendent dans la rue pour protester contre le CPE, poussés en cela par les syndicats et leurs parents qui ont peur pour leurs boulots**.

Les syndicats sont les amis des salariés pas des jeunes ou des chômeurs : je me souviens encore de ce syndicaliste qui m’avait refusé l’accès a la bibliothèque du XXX(service public) car je n’était que stagiaire longue durée et pas employée.

———————————————

*sinon ils n’habiteraient pas la

**Ce qui ne veut pas dire que je suis pour le CPE, simplement que garder le status quo – qui ne les avantage pas vu le taux de chômage des jeunes – n’est pas vraiment la meilleure option pour eux.

Publicités

5 réponses à “Des jeunes et des banlieues

  1. Dans la série, j’ai entendu un jour à la radion un texte qui dépeignait le portrait des jeunes, comme quoi, ils seraient mal élevès, ils ne cèderaient pas leur place aux personnes agées, ils ne disent pas bonjour quand ils croisent dans la rue…

    En en fait, le présentateur expliquait que ce texte avait été écrit… quelques siècles avant Jésus Christ par Platon ou Aristote, je sais plus.

    Bref, tout ça pour dire que le problème intergénlrationnel, il date pas de ces 50 dernières années.

    Mais bon, tout ça ne justifie en rien les comportements que l’on peut constater dans nos banlieues…

    Déjà, je pense que les médias feraient bien de la boucler un peu et d’arreter de parler d’anniversaire des emeutes… C’est le meilleur moyen pour donner à beaucoup l’envie d’allumer une grosse bougie…

    Ensuite, j’ai pas forcément la solution à tout, mais ce dontje suis certain, c’est qu’il faut arreter d’etre manichéen et de dire que c’est la faute des jeunes, ou la faute du système.

    Le système a beau avoir ses limites, dans des pays avec beaucoup moins de liberté, les jeunes ne foutent pas le feu aux voitures. Je suis pas du tout fan de l’idée d’avoir ma liberté réduite, alors je pense qu’il en va aussi du travail de chacun, de comprendre que notament, un gamin ça ne s’élève pas tout seul devant une télé bourrée d’image de violences.

    Bon, j’arrete la de refaire le monde…

    bonne suite

  2. C’est tout a fait vrai, mais c’est la premiere fois dans l’histoire que la vielle generation a ete plus nombreuse que les jeunes. 😦

    Il y a des pays avec moins ou plus de liberte, voire des pays europeens ou les jeunes (des banlieues) ne brulent pas de voitures. Quand on regarde de plus pres, ce sont des pays ou les dirigeants, la classe politique, les cadres sup d’entreprise sont plutot « jeunes » (40 a 50ans) et pas comme en France des « vieux croutons » qui s’accrochent a leur pouvoir et a leurs privileges.

    En France, pour echapper a cela le « haut du panier » s’expatrie (au fait pourquoi es tu en Suisse ?), les autres recoivent de l’aide de leurs parents et ceux qui ne peuvent ni l’un ni l’autre se revoltent.

    http://www.changez2007.org/actions/chiffres_noirs/chiffres_noirs.php
    Notre Président de la République était déjà Premier Ministre en 1974, à l’époque ses collègues au pouvoir s’appelaient Leonid Brejnev (URSS), Richard Nixon (USA) ou Tito (Yougoslavie).

  3. Effectivement, ça calme cette info concernant Chirac.

    J’ai vu un film fait par Carl zéro sur lui, ça s’appelait « Dans la peau de Jacques Chirac ». Et tu voyais tout un tas de recoupement de scènes TV assez intéressantes.

    Et c’est la que tu te rends compte à quel point les promesses n’ont pas été tenues.

    Je suis en Suisse parce qu’à l’époque étant fiancé, ma belle habitait Genève et moi Marseille, et que payer le TGV plein pot tout les week ends ça devenait vite cher.

    On a du choisir Genève ou Marseille… Moi ça faisait un moment que je révais de voyager, y avait pas mal d’autres raison à coté, mais c’était pas pour le boulot que je suis venu.

    En fait, c’est pas forcément évident de trouver ton premier boulot en Suisse quand t’es étranger. Une fois que t’as un permis de travail, ça va bien.

    Tout ça pour dire que je pense qu’il faut revoir le système politique français. La 5eme république, ça marchait bien sous De Gaules, mais maintenant, c’est tout juste un totalitarisme déguisé. Le peuple ne décide de rien et je pense que c’est un des premiers facteur de révolte.

    Sais-tu qu’en Suisse les gens votent les lois? ça m’a surpris au début, mais ils sont tout le temps en train de voter. Ils ne votent pas toutes les lois, mais il suffit d’un certain nombre de signatures pour déclencher un référendum par exemple. Plus le référendum à de portée sur le pays, plus il faut de signature. Et tu ne peux pas revoter une loi pendant 7 ans (histoire de ne pas revoter la meme loi toute les semaines)

    Le système suisse à ses limites aussi : il est très lent à légiférer par exemple, mais personellement, je le préfère au système français en ce moment.

    Désolé d’avoir été si long.

    Bon courage pour la suite.

    (désolé pour l’ortho et la grammaire, j’ai pas le temps de relire)

  4. Nous etions clairement partis a cause du boulot (et aussi car nous aimions voyager – il le faut pour passer 10 ans a l’etranger). Travailler a deux en province releve de la gageure. Trimer a Paris on l’a fait et puis on s’est dit que l’herbe etait plus verte ailleurs. Ce qui est vrai en grande partie. On est rentres a cause des liens de famille et des enfants.

    C’est dur de trouver du travail a l’etranger dans des pays qui ne comprennent pas (et ne reconnaissent pas) les diplomes francais et ou il faut faire des permis de travail. Ceci dit j’ai trouve des employeurs locaux ou americains (jamais francais ou alors pour travailler pro-bono) pour me faire confiance et je crois que la cooperation a ete benefique des deux cotes.

    Il y a plein de comparaison derangeantes sur le site de http://www.changez2007.org (site qui invite a signer une petition pour eviter le cumul des mandats et ainsi renouveller la classe politique francaise)

  5. Bonjour,

    je partage votre analyse sur la redistribution intergénérationnelle qui amortit le choc de l’intégration sociale pour les jeunes générations dont les parents, voire les grands-parents, ont bénéficié des fruits de la croissance.

    Etant un enfant d’une famille modeste d’une cité HLM des quartiers Nord, j’ai réussi à prendre l’ascenseur social qui m’a conduit à obtenir un diplôme d’ingénieur car mon père avait réussi à contourner la carte scolaire et à me faire éviter le collège ZEP de mon secteur et à me faire intégrer dès la 5ème un des meilleurs établissements publics de Marseille à l’époque : le lycée St Charles.

    Aussi, suis-je favorable, même si cela est politiquement incorrect de le dire pour pour un élu socialiste, à la technique américaine du « busing » qui permet de transporter en bus et de répartir des enfants des quartiers sensibles vers les écoles des secteurs plus favorisés. Cela permet également à ces enfants d’avoir un autre horizon que la cité ghetto.

    Si vous avez connu des exemples allant dans ce sens dans les pays étrangers que vous avez fréquentés, je suis preneur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s