Le Syndrome de la Sardine

Je suis née dans une ville de cours et à Marseille, je n’ai pas été dépaysée. Les cours existent, nous sommes quand même dans le sud de la France. Ils étaient majestueux comme le Cours Pierre Puget.

Cependant j’avais été habituée à ce qu’un boulevard ou une avenue nomment une rue large, bénéficiant de grands trottoirs et souvent plantée d’arbres.   Ici les ruelles se poussent du coude et se parent de noms imposants.

Le palmarès pour l’instant :  

Le Boulevard Sainte Lucie (7eme) fait une centaine de mètres de long. L’Avenue Bernadotte (9eme) aussi, cependant il y a quelques arbres.

Publicités

2 réponses à “Le Syndrome de la Sardine

  1. sainte lucie je la connais pas bien
    je sais pas si elle méritait d’avoir un boulevard de 100 m
    Bernadotte maréchal d’Empire né à Pau marié avec la marseillaise Désirée Clary méritait bien une avenue quelle que soit sa longueur
    Bernadotte est devenu roi de Suède
    ses descendants y règnent toujours
    on a découvert à sa mort pourquoi il ne se faisait jamais aider par les valets pour se déshabiller
    sur son cadavre ses aides ont découvert un superbe tatouage « MORT AU TYRAN »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s